Courir pour le plaisir

Projets Etoile filante

Le 26 novembre 2016 a eu lieu « La Course de Pavés » à la Neuveville/NE, incontournable n course populaire de cette région. Le CEP – Centre d’Education Physique – de Cortaillod a mis sur pied une organisation permettant à des jeunes en situation de handicap d’y participer avec l’objectif de courir pour le plaisir et se dépasser. Objectif atteint en 2016 et ce grâce au soutien financier d’Etoile filante. Lisez ci-après le témoignage de la maman de Loïc, 14 ans.

Mon plus jeune fils, Loïc , avait été poussé par son école spécialisée à faire un petit tronçon d'une course l'été dernier. Il l'avait fait sans conviction aucune, placé dans une catégorie d'âge en-dessous de la sienne pour pallier quelque peu son handicap.

Lorsque nous avons reçu un flyer de la course des pavés par l'intermédiaire de l'école curative de son grand frère, j'ai essayé de motiver Loïc car il était fait mention d'une catégorie "handicap". Loïc a été d'accord d'y participer si j'inscrivais son grand frère - ben oui, quoi, c'est lui qui a reçu l'invitation -  (et que je courais avec lui, bien que Lionel commençait seulement à courir, et sur de très courtes distances...).

Après un super contact avec une des organisatrices, maman d'un enfant à l'école de mon fils, - ceci explique cela -, nous nous sommes donc inscrits à cette nouvelle aventure, tant à la course qu'aux entraînements. Il faudra au moins deux matinées à Lionel et moi, pour pouvoir espérer finir la course !!!

Tout ceci pour vous expliquer que l'équipe encadrante a eu du travail !!! Allan, le responsable de projet, est aussi bien un bon organisateur qu'un parfait pédagogue. Tout s'est très bien passé. Loïc a réussi à faire confiance à Robin, son accompagnant personnel, dont l'engagement est également à souligner.

Après les deux matinées d'entraînement, ils ont couru ensemble hier et devinez le résultat : Loïc est sorti 1er de sa catégorie !!! C'était juste inespéré. Quant à Lionel, qui a pris une improbable 5ème place, il a couru comme jamais et m'a épuisée sans aucun doute (peut-être arrivera-t-il une fois à le faire sans moi ?!).

Que du bonheur pour tous et un peu plus d'estime de soi et de confiance pour ces deux gars qui se battent au quotidien... tout ça impossible sans une aide extérieure et surtout sans toute cette équipe extraordinaire.

Loïc tient absolument à ce que nous mentionnons ses mots : je n’aurais jamais gagné sans Robin !

Retour